Skip to main content
Abeilles mellifères

Le parfait duo de la nature

Quand les amandiers fleurissent, les abeilles obtiennent leur première source de nourriture dans le pollen nutritif de nos vergers. Bien qu’elles ne restent avec nous que deux mois par an pour polliniser les cultures, nous nous efforçons de préserver leur santé toute l’année.

Pour cela, depuis 1995, nous menons des recherches sur la santé des abeilles afin que les agriculteurs puissent fournir, en toute confiance, des habitats sûrs leur permettant de partir plus fortes pour polliniser d'autres cultures. En collaboration avec des partenaires hors de notre industrie, nos bonnes pratiques de gestion des abeilles mellifères (BMP - Best Management Practices) servent de guide à toute l'agriculture pour protéger la santé des pollinisateurs dans les exploitations.

En outre, nous collaborons avec d'autres acteurs pour résoudre les problèmes complexes auxquels les abeilles sont confrontées, car nous savons qu'en travaillant ensemble, nous pouvons trouver de véritables solutions. Car sans abeilles, il n'y aurait pas d'amandes.

Abeilles et amandes

Partenaires de pollinisation.

Chaque année, entre février et mars, les bourgeons des amandiers éclatent en de magnifiques fleurs rose pâle et blanches en vue de la pollinisation. Pendant que les arbres fleurissent, les abeilles mellifères butinent le pollen et le nectar dans le verger. Lorsque les abeilles vont d'un arbre à l'autre, elles pollinisent les fleurs d'amandier en cours de route. Chaque fleur fécondée donnera naissance à une amande. Après cela, les apiculteurs emmènent leurs abeilles domestiques dans différents endroits des États-Unis, où elles pollinisent plus de 90 autres cultures et produisent du miel.

Les abeilles sont essentielles à la culture des amandes, cependant elles en bénéficient également. Les vergers d’amandiers contribuent à renforcer les ruches d'abeilles car:1, 2

  • Ils fournissent aux abeilles leur première source naturelle de nourriture chaque printemps.

  • Au même titre que les amandes sont un en-cas nutritif pour nous, le pollen d'amande est très nutritif pour les abeilles mellifères, leur fournissant les dix acides aminés nécessaires à leur régime alimentaire.

  • Les ruches d'abeilles mellifères repartent systématiquement plus fortes après avoir visité la zone pendant la floraison des amandes.

  • Les apiculteurs peuvent alors diviser plusieurs de ces ruches pour agrandir leurs ruchers.

Quelques chiffres clés sur la santé des abeilles

  • 33 % de notre production mondiale dépend des pollinisateurs.
  • 90 cultures américaines pollinisées chaque année par des abeilles mellifères commerciales.
  • Plus de 100 projets de recherche sur la santé des abeilles mellifères financés par la Collective des amandes de Californie à ce jour. 
  • 1995 : Création du Groupe de travail sur la santé des abeilles mellifères pour financer spécifiquement la recherche visant à améliorer la santé des abeilles.

Engagés pour la santé.

Un grand nombre de facteurs ont conduit à un déclin largement documenté et préoccupant de la santé des abeilles mellifères, y compris des activités associées à l'apiculture et à la production agricole, mettant en danger un grand nombre d’aliments sur lesquels nous comptons pour un approvisionnement alimentaire stable et nutritif. Alors que le nombre total de ruches d'abeilles domestiques aux États-Unis est resté stable au cours des 20 dernières années(3), les apiculteurs subissent d'importantes pertes de ruches en cours de saison et doivent travailler dur pour maintenir leurs ruches en bonne santé.

C'est pourquoi nous menons des recherches sur la santé des abeilles depuis 1995, en collaborant avec des universités, des chercheurs et des organisations à but non lucratif de premier plan pour résoudre les problèmes auxquels les abeilles sont confrontées. Bien que ces défis soient complexes, varroa, autres parasites et maladies, manque de ressources florales, diversité génétique limitée et exposition aux pesticides, nous savons qu'en nous associant, nous pouvons trouver de véritables solutions.

 

FACTEURS IMPACTANT LES ABEILLES MELLIFERES CE QUE NOUS FAISONS
MITES VARROA Enquête sur les options de traitement et conseils aux apiculteurs pour traiter ce ravageur.
AUTRES PARASITES ET MALADIES Lancement d'équipes de transfert de technologie qui travaillent avec les apiculteurs pour surveiller les ruches et les conseiller sur le traitement des parasites et des maladies.
MANQUE DE DIVERSITE GENETIQUE Financement de chercheurs pour introduire du matériel génétique étranger aux États-Unis et le mettre à la disposition des apiculteurs pour améliorer les stocks de reproduction.
EXPOSITION AUX PESTICIDES Comprendre si les produits antiparasitaires nécessaires pour protéger la culture des amandes pendant la pollinisation ont un impact sur les abeilles et comment minimiser cet impact.
MANQUE DE FOURRAGE ET DE NOURRITURE Comprendre les avantages et les pratiques de gestion pour le butinage complémentaire des abeilles et soutenir la distribution de graines de plantes en fleurs.

En finançant plus de recherches sur la santé des abeilles mellifères que tout autre groupe de cultures,4 le soutien de la communauté des producteurs d’amandes de Californie de plus de 125 projets de recherche permet aux agriculteurs d'offrir aux pollinisateurs des habitats sûrs dans leurs vergers.

Sur la base de ces recherches et en collaboration avec des universités, des agences gouvernementales et des organisations à but non lucratif, nos bonnes pratiques de gestion des abeilles mellifères (BMP - Best Management Practices) servent de guide à toute l'agriculture pour protéger la santé des pollinisateurs à la ferme. Ces directives fournissent des recommandations allant de faire du verger un endroit sûr et accueillant pour les abeilles mellifères à la façon de traiter les parasites et les maladies sans nuire aux abeilles.

« Les recommandations vont bien au-delà du verger d’amandiers : elles fournissent des informations importantes pour toutes les cultures en matière de promotion de la santé des abeilles mellifères. »
Eric Mussen, UC Davis Extension apiculteur émérite

Promouvoir la biodiversité

S'appuyant sur ces efforts, la communauté des producteurs d’amandes de Californie a lancé en 2020 un Plan de protection des pollinisateurs en cinq points décrivant les initiatives en cours qui renforcent la santé des pollinisateurs. Créé et financé par la Collective des amandes de Californie, le nouveau programme de bourses Bee+ offre des subventions aux agriculteurs pour les aider à compenser les coûts associés à la plantation de cultures de couverture fleuries, une source importante de nutrition supplémentaire pour les abeilles mellifères et d'habitat pour tous les pollinisateurs.

En avril 2021, l'Almond Board s'est associé à Pollinator Partnership et au California Department of Food and Agriculture pour former la California Pollinator Coalition. La coalition est composée d'un groupe diversifié d'organisations agricoles et environnementales - représentant la grande majorité des terres cultivées et des pâturages de Californie - avec l'objectif commun de fournir un habitat amélioré pour les pollinisateurs. La coalition et ses membres se sont engagés à accroître l'habitat des pollinisateurs sur les terres exploitées, ainsi qu'à promouvoir la recherche et à suivre ses progrès vers des habitats sains et abondants.

Alors que le travail ne fait que commencer, la Coalition continue de recruter des partenaires qui comprennent l'urgence et partagent l'objectifs commun de soutenir la santé des pollinisateurs et de l'agriculture. 

Des vergers respectueux des abeilles.

En travaillant avec Project Apis m., Pollinator Parternship  et d’autres, la Collective des amandes encourage les producteurs d’amandes à planter l’habitat des pollinisateurs dans ou à proximité de leurs vergers comme sources d’alimentation supplémentaires pour les abeilles mellifères avant et après la floraison des amandiers. Ces plantes fleuries soutiennent les abeilles mellifères et fournissent également des sources alimentaires pour les abeilles indigènes. De plus, elles peuvent également améliorer la séquestration du dioxyde de carbone, la santé de leur sol, l’infiltration d’eau, et plus encore.

Soutenu par le programme de bourses Bee+ de la collective, le programme Project Apis m.’s Seeds for Bees s'est étendu cette année, permettant la plantation d’environ 6 000 hectares d’amandiers offrant un habitat pour les pollinisateurs, soit une augmentation de 22 % du nombre d’habitats pour les pollinisateurs d'amandes l’année dernière. Depuis sa création en 2013, Seeds for Bees a aidé les producteurs d'amandes à ajouter un habitat pour les pollinisateurs sur plus de 33 000 hectares de vergers d'amandiers.5

Les bourses Bee+ encouragent également la participation des agriculteurs au programme de partenariat de pollinisation Bee Friendly Farming. À ce jour, un peu moins de 22 000 hectares d’amandiers ont été certifiés "Bee Friendly", ce qui signifie que les agriculteurs protègent activement les populations pollinisatrices en mettant en œuvre des changements positifs et progressifs dans les exploitations agricoles.

Pourquoi un tel attrait autour des prés fleuris pour les abeilles ?

PDF
Lumière sur la santé des abeilles
PDF
Engagé pour la santé de l’abeille
PDF
Pleins feux sur : La santé des abeilles